corps empreint scuplture

Installation, exposition en co-création avec le public

Cliquez ici pour aller sur le journal de bord de l’expérience des Développants

Intervenants :
Deux enveloppeuses + le technicien-plasticien :
Katia Leroi-Godet : plasticienne et « enveloppeuse »
Gaël Jaton pour la mise en lumière et prise d’images
Catherine Lippinois, plasiticienne : »enveloppeuse »
Marie-Laure Goulay : « enveloppeuse » conteuse

PDF copie

les Développants (Organisation d’accueil)

les Développants (Ateliers et ses options)PDF copie

les Développants (Visuel journalistique, modél d’annonce) PDF copie

 

Proposition in situ et évolutive ! Katia Leroi Godet et une collègue invitée (elle peut être une personne de la structure accueillante) interviennent pour prendre l’empreinte de corps. C’est un rituel de « sculpteuse » de présence.

Ces prises d’empreintes se réalisent en privée, ce sont des moulages de geste. Il est possible de faire des prises d’empreintes de relation (entre ami.e.s, famille, collègues de travail…)

Le matériau utilisé est le papier journal. C’est une proposition qui joue sur la frontière perméable du corps privée du corps social ou médiatique.

L’écriture journalistique nous inspire une envie de développer notre rapport

aux mots et aux verbes.

Les modèles des sculptures vivent la sculpture en étant à l’intérieur.

Cette Installation se faite grâce à l’emprunt d’empreinte de corps des personnes qui ont bien voulu bien se prêter au « jeu » !

Installation plastique à partir d'emprunts d'empruntes de corps à Roquefort from Damien Venot on Vimeo.

Vidéo sur l’installation réalisée à Mirepoix, au festival MiMa

Vidéo sur les délivrances à Cestas au festival méli-Mélo

https://vimeo.com/91870012

Galerie

Retour case