corps empreint scuplture


Installation, exposition en co-création avec le public

Cliquez ici pour aller sur le journal de bord de l’expérience des Développants

Intervenants :
Deux enveloppeuses + le technicien-plasticien :
Katia Leroi-Godet : plasticienne et « enveloppeuse »
Gaël Jaton pour la mise en lumière et prise d’images
Catherine Lippinois, plasiticienne : »enveloppeuse »
Marie-Laure Goulay : « enveloppeuse » conteuse

PDF copie

les Développants (Organisation d’accueil)

les Développants (Ateliers et ses options)PDF copie

les Développants (Visuel journalistique, modél d’annonce) PDF copie

 

  • Proposition in situ et évolutive ! Katia Leroi Godet et une collègue invitée (elle peut être une personne de la structure accueillante) interviennent pour prendre l’empreinte de corps. C’est un rituel de « sculpteuse » de présence.

  • Ces prises d’empreintes se réalisent en privée, ce sont des moulages de geste. Il est possible de faire des prises d’empreintes de relation (entre ami.e.s, famille, collègues de travail…)

  • Le matériau utilisé est le papier journal. C’est une proposition qui joue sur la frontière perméable entre corps privé, corps social, corps médiatique.

  • Les modèles des sculptures vivent la sculpture en étant à l’intérieur.

  • Cette Installation se faite grâce à l’emprunt d’empreinte de corps des personnes qui ont bien voulu bien se prêter au « jeu » !

  • Les sculptures ( les enveloppes) sont restituées aux modèles après l’exposition.

 

 

Installation plastique à partir d’emprunts d’empruntes de corps à Roquefort from Damien Venot on Vimeo.

Vidéo sur l’installation réalisée à Mirepoix, au festival MiMa

Vidéo sur les délivrances à Cestas au festival méli-Mélo

https://vimeo.com/91870012

Galerie

Retour case