Katia Leroi Godet : Plasticienne, actrice corporelle, improvisatrice, performeuse, marionnettiste et chanteuse ( mezzo-soprano).

Mouton de Vapeur est le pseudonyme artistique avec lequel elle a commencé à créer des personnages de rues dès 2001.

A partir de 2010, Elle met en scène des solos pour vivre un corps à corps avec son univers plastique.

Parallèlement en tant qu’artiste, elle propose aussi des animations et des expériences immersives, ainsi que des ateliers de voix et de confection de marionnette.


 

L’univers plastique

  • qui est le point de départ de chaque proposition marque par sa qualité de foisonnement, d’improbable, de détournement,d’humour, de décalage et de poésie.

  • L’Arte Povera ( 1070), du mouvement Matièriste ( 1950) lui sont très inspirant. Son intérêt porté sur la matière revient à celui porté sur l’épiderme du monde, des mondes…à fleur de peau explorer les formes que la vie anime.

  • Lorsqu’elle créé pour répondre à des commandes, elle aime proposer et étudier la faisabilité de fabriquer des « enveloppes-multivers » qui est une de ces spécialités : « Gérer par la peau de l’objet une pluralité de sens qui développée par le déploiement permet d’articuler une dramaturgie… » KLG . Elle peut aussi réaliser des formes sans ces glissements.

  • Son atelier se trouve à Espace 29 (Bordeaux): expositions d’art contemporain, résidences de création, atelier d’écriture et de scénographie. C’est un espace regroupant des ateliers pour 20 artistes.

 


 

  • Spectacle de rue

Avec des personnages métaphoriques:

-Les Quiétils à propos de l’exil et de la nudité qu’il induit.

- Epithète sur et sous les masques identitaires. Cette création est en cours de remaniement.

 


 

  • Proposition musicale

Avec L’Etournelle de Barbarie : Animation musicale et chantée avec un orgue de barbarie.

Avec La Barbarieuse et son orgue : Chansons et « bouffonneries » joyeuses sur un plateau. L’hétéroclite trouve une unité poétique surprenante avec de multiples rebondissements sur nos us et coutumes vestimentaires.

 

 

 


  • Action artistique ou performative

-Sur la territorialité et la création de liens avec Les Développants :

à propos de la territorialité individuelle et collective.

Les plasticiens interviennent en sculptant les présences de corps de volontaires.

Une exposition restitue cette co-création.

-Avec les RDV de ChaosDebout,:

soirées d’instance en zone concrète.

Offrir une immersion dans une œuvre qui est un dispositif jouant avec nos codes.

 

 


 

  • Spectacle

- [latãt] :

c’est un poème visuel et sonore où l’interprétation du spectateur a un rôle central.

Quel rapport y a-t-il entre une femme et une toile de tente. Sur la place du nomadisme et sur l’appréhension de « Qui va être mangé? »

- L’envol du coquillage :

une odyssée tissée de haillons, de chants et de rires.

Lorsque la réalité s’emmêle les pieds dans la toile, provoquant sa chute dans le maelstrom de l’éternel retour : La lutte pour la vie ou l’amour de la vie.

 

Licence : 3-1093841

………………………………………………………………………………………………………………………………………

Retour case

Les commentaires sont fermés.